Pia compte bien venir avec nous dans les valises. Elle adopte la méthode Carlos Ghosn.

Déconfinés

Beaucoup d’événements cette semaine pour les 4G ! Cela explique le petit retard dans notre journal de bord familial…
En résumé, voici les meilleurs moments de notre dernière semaine colombienne.

Montserrate

Dimanche, nous avions rendez-vous avec Nicolas, Marie-Adélaïde et leurs enfants (une famille volontaire Fidesco en mission depuis 2 ans en Colombie) en haut du Montserrate pour une messe sur les hauteurs de Bogota puis un déjeuner familial dans l’inénarrable enseigne « Crepes and Waffles ». Une très belle occasion de rencontrer cette jolie tribu familiale de 2 à 35 ans qui a tout quitté pour se mettre au service des populations défavorisées, ici à Bogota.
Perché à 3152 m, le sanctuaire de Montserrate est un (haut) lieu de pèlerinage accessible en funiculaire, téléphérique ou… à pied. Compte-tenu de notre inexpérience de la haute montagne nous avons plutôt privilégié les moyens d’ascension mécaniques pour la plus grande joie de nos deux petits niños.

Une vue infinie et imprenable sur l’immensité de la capitale colombienne, quelques touristes et pélerins éparses, une liturgie bien balancée à coup de boîte à rythme, une chouette réunion familiale et quelques succulentes gaufres servies avec le sourire de ces femmes en réinsertion (c’est le concept de Crepes and Waffles) nous ont offert une journée hors du temps et de l’espace. La pluie quotidienne de 16h nous a rapidement rappelés à l’ordre et fait plonger dans un taxi pour revenir se reposer tranquillement à l’hôtel et digérer le trop plein de globules rouges produits pendant cette journée en altitude.

Fin de procédure

Dimanche soir, Maria-Teresa et Clara nous appellent pour nous dire qu’elles ne sont finalement plus tout à fait sûres que le visa de Pia arrive à temps… Que faire ? Re-changer nos billets d’avion que nous venions d’avancer à mercredi ou « jouer la gagne » en espérant que l’Ambassade de France soit au rendez-vous pour nous permettre de partir à l’heure prévue ? La deuxième option nous tend les bras mais relève du véritable acte de foi. Entre nervosité, prières silencieuses et échanges Whatsapp avec notre agence de voyage (« Ailleurs Voyages », à Toulon : on recommande +++) qui a été d’une disponibilité, d’un professionnalisme et d’un pragmatisme salutaires, nous choisissons de conserver notre choix de partir ce mercredi à 23h55.
D’ici là, le visa doit être récupéré, le vol maintenu, les tests PCR effectués, négatifs et imprimés, toute la paperasse récupérée, …. Pas le choix, faut que ça passe. Heureusement, nos compères, la famille Lambert, reviennent rapidement de leur excursion à Villa de Leyva pour nous remonter le moral et passer le temps sans penser au visa qui pourrait bien ne pas être délivré à temps.

C’était sans compter sur l’insistance et les relations de nos chères correspondantes qui nous appelleront mardi pour nous prévenir que tout serait bien disponible dans la journée. Quel soulagement de savoir que nous serons bientôt en France, déconfinés de notre appartement, très confortable au demeurant… mais 4 semaines à 4 dans 60m2, cela rappelle quelques souvenirs compliqués de l’année 2020 !

Mardi soir nous devions aller dîner chez des personnes de la CASA, mais il y a une suspicion de COVID chez eux, du coup nous annulons au dernier moment. Une bonne raison de déboucher la bouteille de champagne prévue pour l’occasion et de fêter avec les Lambert une dernière soirée en l’honneur de nos enfants.

Le départ

On relit, pour la quatorzième fois, les conditions de voyages entre la Colombie et la France sur le site du Ministère de l’Intérieur pour s’assurer de ne rien oublier et on ressort le paquet de Post-it pour préparer notre todo-list avant de se coucher.

Ca y est les résultats du test PCR sont tombés dans la nuit, ils sont négatifs, notre vol de retour est confirmé. On sort les valdoches, on baragouine quelques explications aux enfants qui sont mi-excités mi-chaffouins et on se fait un dernier débrief détaillé de la journée en dégustant nos arepas, oeufs brouillés et carrés de mangue préparés avec soin par le personnel de l’hôtel.

Mercredi 9h00 : départ pour la CASA afin d’aller dire au revoir à Barbara et à l’ensemble des équipes. On en profite pour refaire une petite visite avec Pia et Philippe. Notre croquette est bien silencieuse et observatrice. Nous la serrons fort dans nos bras en la rassurant du mieux que nous pouvons.
11h00 : dépôt de la baignoire de bébé pliable – une merveille d’ingéniosité – prêtée par Agathe et Guilhem (merci !)
11h30 : dernier saut chez El Corral (autre institution culinaire americano-colombienne de notre séjour à Bogota) avec Seb, Estelle, Esteban et Rose pour la der des der des der
13h30 : les papas avec les enfants reviennent à l’hôtel pendant que les mamans font du shopping. Début du temps calme…
14h30 : évidemment, personne ne dort pour cette ultime sieste qui devait (théoriquement) nous sauver du jetlag retour
15h30 : Philippe s’est finalement endormi avec tout son matériel Air France, Pia fait la java comme jamais, Papa termine péniblement de digérer son hamburger sauce piment, Maman revient les bras chargés de souvenirs
18h15 : les valises sont prêtes, les enfants se préparent à diner une dernière fois dans notre appartement 205 de la Calle 94a
19h00 : Flores, notre valeureux chevalier-taxi, toujours ponctuel et souriant, nous attend dans le hall
19h05 : improbable et magnifique surprise musicale des Lambert qui ont recruté un artiste de rue interprétant « Imagine » de John Lennon alors que nous chargeons les valises et que nous montons dans le van en direction de l’aéroport El Dorado… émotions, émotions, émotions (la vidéo de l’instant ci-dessous)

 

23h55 : nous avons passé tous les contrôles à l’aéroport, nous éclusons nos derniers milliers de pesos au Duty Free, Pia est changée in extremis sur la moquette de la salle d’embarquement (une sorte de tradition depuis le Vietnam en 2017), nous sommes fouillés intégralement au moment d’entrer dans l’appareil, notre avion décolle, hasta luego Bogota !
Jeudi 10h20/17h20 : arrivée à Roissy Charles de Gaulle, escalator, immigration, portique sécurisé, douane, escalator, contrôles Covid… Direction terminal 2F pour attendre notre second avion à destination de Nice
20h00 : avion retardé d’une heure et demie pour cause d’orages violents sur le tarmac. On dévalise la boulangerie de l’aéroport pour avoir de quoi tenir le coup. Pia fait les 100 pas accrochée aux mains des parents, Philou se cultive avec Peppa Pig. So far, so good.
22h30 : embarquement dans le deuxième avion, re-changement de couche express dans l’avion (même le personnel de bord nous fait comprendre aimablement qu’il faut s’y coller pour ne pas indisposer les autres passagers), changement apocalyptique de la miss, bouchage de lavabo de l’avion, unique cabinet de toilette de l’avion HS, passagers très indisposés tout compte fait. Pia a décidé de frapper un grand coup pour imprimer sa marque dans son nouveau pays 🙂
Vendredi 00h10 : arrivée à Nice et accueil du courageux Ben qui nous attend sourire aux lèvres et pantalon blanc de circonstance (merci merci !!!)
02h30 : ouverture et visite de la maison avec Pia. Quelle joie de retrouver « Lou Cafoutch » avec cette délicieuse odeur du retour de vacances ! Bonheur en foulant pieds nus le jardin dont ont pris soin Florence et Charles pendant notre absence (muchas gracias les amigos !). Emerveillement en découvrant la nouvelle chambre de Pia refaite par le talentueux Mister H. pendant notre absence (wahou, merci !)
03h30 : les 4G s’effondrent de fatigue en se repassant tous ces miles et émotions traversés en 24h.
15h00 : premier petit déj’ toulonnais à quatre avec un frigo plein à craquer (merci Clem <3) et démarrage de notre quarantaine où nous resterons sagement à la maison en espérant rattraper le décalage horaire ! Quelle aventure, Alegria !

 

 

Articles du blog

roadfamily

Qui sommes-nous ?

ricardo-utsumi-LMJE1hKypX4-unsplash

Hola muñequita!

isaac-del-toro-b1NsVYklP6g-unsplash

Chers grands-parents, familles et amis

Briefing et test du matériel la veille du départ

Renversés

A7R05093

1 heure

A7R05323

Quatre G

Eveil

Caliente y fría

A7R05749

Pont de la Sanction

💛💙❤️

Pianniversaire

Love

Le syndrome de la page blanche

A7R06634

Felicidad

IMG_20210529_221528

La huitième heure

Chatouilles de grand frère

Clap de fin

Commentaires

Retour haut de page